Page d'accueil » Thérapie » Propriétaire

Recommandations pour les propriétaires

Pour obtenir les informations les plus importantes sur le traitement avec les extraits de gui dans les maladies tumorales des animaux de compagnie, vous pouvez télécharger cet aide-mémoire. Cela peut aussi servir à parler à votre vétérinaire de la possibilité d’une thérapie au gui. Pour télécharger (126.7 KB):

Thérapie au gui

Des préparations de gui ont été utilisées depuis plus de 80 ans dans le traitement du cancer chez les humains. Au sein du Groupe Viscum Vet, la préparation Iscador® (Iscador AG) est utilisée. Celle-ci peut être administrée comme soutien d’une thérapie primaire dans la plupart des tumeurs, ainsi que comme médicament unique, dans certaines conditions.

Iscador® est une préparation de gui, qui contient des extraits fermentés de la plante entière. Il en existe plusieurs sortes, selon l'arbre hôte sur lequel a été récolté la plante. Ainsi, Iscador® M (mali) est le gui du pommier, Iscador® P (pini), le gui du pin et Iscador® Qu (quercus), le gui du chêne. Pour plus de détails à ce sujet, vous pouvez consulter la section de base.

Vers le haut

Approche thérapeutique et but du traitement

Il existe différents buts de traitements pour l’application d’une préparation au gui :

  • Thérapeutique primaire
  • Prophylaxie des récidives après opération de la tumeur
  • Préparation avant opération afin d’améliorer la démarcation
  • Palliatif
  • Comme thérapie complémentaire d’une thérapie de base (par ex. chimiothérapie, radiothérapie)

Les expériences des ces dernières années montrent des résultats encourageants dans le traitement des maladies tumorales chez les animaux avec Iscador®. On a pu observeré, dans certaines conditions, un arrêt de croissance ainsi qu’un ralentissement de la croissance tumorale. Des rémissions tumorales se produisent, mais sont, à l'exception des sarcoïdes équins, plutôt rares.

 Dans de nombreux cas, on observe une amélioration de la qualité de vie, surtout chez les petits animaux. De plus amples informations peuvent être trouvées dans cette section spéciale (chiens).

Vers le haut

Lignes directrices du traitement

Les préparations de gui comme Iscador® sont généralement administrées par injection sous-cutanée. Déviant de ce schéma, il existe des préparations, dans des domaines spécifiques d’application, qui peuvent être administrées oralement.

Le protocole de traitement est déterminé par l'espèce animale et la maladie et comprend les éléments suivants:

  • Choix de la préparation selon l’arbre hôte
  • Choix de la série et du médicament
  • Pauses
  • Effets secondaires

Choix de la préparation selon l’arbre hôte

Le choix de la préparation selon l'arbre hôte dépend du sexe de l’animal, des tissus affectés, de la capacité de réaction et de son état général. La sélection peut changer si l’animal ne répond pas au traitement dans le sens désiré. Selon notre expérience, nous avons établi une fiche d’aide pour le choix de la sorte de gui. Votre vétérinaire peut télécharger ces informations (après demande d’accès via le formulaire de contact) à cette page.

Vers le haut

Spécificité du choix de l’arbre hôte

Selon les différentes concentrations des substances actives, lectines et viscotoxines, contenues dans le gui et qui dépendent de l'arbre hôte du gui, les réactions du patient peut être parfois trop forte. Particulièrement chez les patients âgés et affaiblis, il est souvent recommandé de suivre un schéma différent du schéma de base, en utilisant la sorte de gui contenant le moins de substances actives, viscum pini (Iscador P). Cette sorte se caractérise par une très bonne tolérance.

L'idée de base est de procéder très prudemment même avec ces préparations, si les patients sont au stade final de la maladie ou si ils sont déjà très affaiblis. Si nécessaire, la dose peut être encore réduite (par ex. à une demi-ampoule).

Médicaments

Pour la thérapie au gui on utilise principalement les préparations de gui Iscador® suivantes:

  • Iscador ® P (gui du pin) dans les séries 0, 1 et 2
  • Iscador ® M (gui du pommier) dans les séries 0,1 et 2
  • Iscador ® Qu (gui du chêne) dans les séries 0, 1 et 2
  • ainsi que la préparation orale viscum quercus, mali ou pini praeparatum dilutio aquosa.

Toutes les ampoules d’une série sont aussi disponibles en paquet de même concentration. Pour Iscador ® Qu et M, il existe également des préparations standardisés contenant 5 mg de lectines du gui.

L’Iscador ® A (gui du sapin) et l’Iscador ® U (gui de l’orme) sont aussi disponibles, mais il n’existe en médecine vétérinaire que peu d’expériences avec ces préparations.Le groupe Viscumvet ne recommande pas l’utilisation du gui de l'orme en médecine vétérinaire. En effet, en raison de la « maladie hollandaise de l'orme », ce gui est devenu de plus en plus rare et son utilisation doit être réservée à la médecine humaine.

Pour plus d’informations sur la thérapie au gui : www.mistel-therapie.de

Vers le haut

Traitement en séries

La plupart des protocoles de traitement sont effectués avec des paquets contenants des séries de préparations de gui de différentes concentrations. Ces paquets permettent une lente augmentation des concentrations avec des doses initiales différentes. 

Thérapie en série avec Iscador
Série

CH*
ampoules

2
ampoules

2
ampoules

3
Série 00.01mg/ml0.1 mg/ml1.0 mg/ml
Série 10.1 mg/ml1.0 mg/ml10.0 mg/ml
Série 21.0 mg/ml10.0 mg/ml20.0 mg/ml

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, il s’ensuit, lors d’un traitement effectué en séries successives (par exemple, série 0 et série 1), une augmentation rythmique de la concentration administrée dans un traitement. 

L'administration du médicament à des concentrations différentes est éprouvée en thérapie depuis de nombreuses décennies et de nouvelles études immunologiques ont montré que ces différentes concentrations de gui stimulaient effectivement des processus immunologiques différents.

* Les séries n’existent pas en France et les paquets contiennent donc 6 ampoules de la même concentration. Au niveau des schémas de traitement particuliers, cet aspect est examiné plus en détail.

Vers le haut

Schéma de thérapie

L'initiation de la thérapie en série avec la préparation Iscador®, spécifique à chaque espèce, commence en général avec une série 0 ou une série 1. Celle-ci est exécutée selon le contenu du paquet. Typiquement, les animaux reçoivent trois injections par semaine, chacune avec le contenu d’une ampoule. 

La prochaine étape, comme l'augmentation de la concentration avec la série suivante ou la décision d’un schéma de traitement différent, dépendra de la réponse ou réaction du patient et doit être discuté avec votre vétérinaire.

Schéma de base dans le traitement des animaux avec le traitement en série
Réaction après la première sérieSchéma de traitement suivant
aucuneChangement pour la prochaine série plus                                                                                        élevée en concentrations
positive (qualité de vie, enthousiasme pour jouer, appétit, activité)

avec une tumeur existante --> prochaine série  plus élevée en concentrations

chez les animaux opérés –-> dose finale de la série = dose d'entretien en continu

effets secondaires, apathie, enflure persistante au site d’injection

Pause jusqu’à la normalisation de l’état, réduction de la concentration, recommencer à nouveau la même série

La durée du traitement dépend de l'évolution de la maladie cancéreuse et de l'état du patient. Dans le cas de traitements prophylactiques post-opératoires, des pauses supplémentaires peuvent être ajoutées au schéma de traitement. 

Des protocoles spéciaux, qui diffèrent considérablement du schéma de base, ont été développés pour certaines maladies :

  • Les sarcoïdes équins des chevaux et des ânes
  • Les tumeurs mammaires chez la chienne
  • Le fibrosarcome du chat

Cependant le protocole de base s’applique aussi dans ces conditions. Il convient de noter que pour le cas du fibrosarcome du chat, un traitement par oral a été développé avec des gouttes pour éviter les injections.

Pauses

Entre les séries de traitements, des pauses d'une à deux semaines peuvent être faites, pour attendre l'effet du traitement (des chats et des chiens). Il est important de tenir compte lors de ces pauses de tout changement de l'état général du patient ou de tout nouveau développement de la tumeur. Dans ce cas une consultation vétérinaire est nécessaire. Eventuellement, le traitement doit être repris immédiatement

Apparition d’effets secondaires

Pendant le traitement, des effets secondaires peuvent apparaître, dont l’évolution devrait être étroitement surveillé et qui peuvent nécessiter des changements dans le schéma de traitement, ou même une pause. Il peut s'agir: 

  • d’une légère enflure au site d’injection réversible spontanément
  • d’une enflure persistante au site d’injection
  • d’une légère élévation de température ou de la fièvre
  • de la fatigue ou de l’apathie 

De légères enflures au site d’injection et dans certains cas une légère augmentation de la température sont les signes d’une réactivité souhaitée de l'organisme. Ils sont considérés comme normaux et indiquent que la concentration a été choisie correctement. 

Des effets secondaires plus graves, en particulier les patients apathiques, montrent que la concentration choisie est trop élevée. Le traitement doit être interrompu temporairement. 

Consultez en cas de réactions graves votre vétérinaire!

Vers le haut